Prochaine date:
5-7 OCTOBRE - 100 Miles Sud de France

Ultra Mountain National Tour 2018

Restonica Trail

corse

La « Decima », le Restonica Trail organisait sa 10ème édition et pour son parcours le plus long, il invitait les trailers à courir sur le toit de la Corse. De nouveaux records de participation ont été battus avec 236 coureurs au départ de l’Ultra-Trail® di Corsica contre 179 partants en 2017, soit une progression de plus de 30%. Sur l’ensemble des courses, 1365 coureurs étaient inscrits, ce qui avec les 130 marcheurs recensés nous approche des 1500 participants.

Après 2 années particulièrement chaudes, le temps était idéal, ni trop chaud, ni trop froid, même si la nuit était fraîche en altitude. Après un printemps pluvieux, la montagne corse offrait un beau visage vert et fleuri, les pozzines du lac de Ninu étaient bien souples et humides. Ces conditions agréables et la qualité des compétiteurs font que, malgré un parcours encore plus difficile avec la montée au Cintu, le taux d’abandon n’a pas atteint 33% (40% en 2017). Notre vétéran, Jean Ceccaldi du CS Mezzavia est finisher (U tippu l’a fattu !) tout comme Antranic Papazian du CS IBM Marseille, un petit jeunot de 69 printemps.

Jeudi 23h, les jardins de la mairie de Corte sont remplis de monde, la foule se presse tout le long du cours Paoli, et soudain, la troupe colorée se met en route. Dès les premières foulées, Jean-François Hautin prend les commandes, assumant son rôle de favori. Il va virer en tête au 1er PC, 6 minutes devant le pyrénéen Gauthier Legrand et 8 minutes pour le tchèque Jan Neuwirth. Il va accentuer son avance aux PC suivants devant les mêmes. Se dresse alors le terrible mur qui mène au Monte Cintu que notre trio de tête affronte gaillardement. Si pour eux, cela se passe bien, derrière, c’est beaucoup plus difficile.
Martinez 4ème à Calacuccia perd alors plus de 40 minutes, et les deux Julien, Beranger et Germain gèrent mieux cet effort. Dans la descente vers Ballone, coup de théâtre, le favori bute contre un bloc et son quadriceps se tétanise, le contraignant à l’abandon. La voie est libre pour Gauthier Legrand, qui va faire cavalier seul jusqu’à l’arrivée où il va triompher devant Jan Neuwirth et Yoann Morisse. Julien Béranger, le vénacais du Team EDF Corse décroche une fort belle 4ème place.

Chez les filles, Sabrina Cachard prend le départ le plus rapide, légèrement devant la « galinette », Perrine Scheiner qui fait honneur à son dossard n° 1, en tant qu’ancienne vainqueur de l’épreuve. Elle reprend le leadership peu avant Calacuccia et grimpe en tête vers le Monte Cintu qu’elle atteint avec près d’ ¼ d’heure d’avance sur Sabrina Cachard et, déjà plus d’une heure sur Céline Lascours. La néo-zélandaise Keri Devine est à ce moment la 4ème. Les écarts se creusent et, au final, Perrine Scheiner finit 1ère féminine (18ème au général juste à quelques longueurs de Lucas Lhomond pour mieux situer sa performance) avec 4h d’avance sur Sabrina Cachard et un peu plus sur Céline Lascours. Karine Chobelet revient sur la fin et décroche une belle 4ème place.

Quelques paroles de coureurs :
Gauthier Legrand (1er) : Je ne m’attendais pas à cette victoire ! Rajouter la Paglia Orba, pourquoi pas, cela pourrait être sympa.
Jan Neuwirth (2ème) : C’était très agréable, mais je pense que c’est la course la plus difficile que je n’ai jamais faite. C’était sans fin, toujours à monter ou à descendre. Le lever de soleil sur le Monte Cintu était splendide.
Hercule Antonini (abandon) : Finalement je ne regrette pas du tout l'aventure que j'ai vécue, même si cela c'est ponctué par un abandon. Je suis monté sur le Cinto pendant une course, et ça, c'est inoubliable. Merci l'équipe du "Restonica Trail". Longue vie à "L'UltraTrail de Corse"..

upddeuskal6666restonica logo beaufortainlogo echappeevosges utfr160 grr 2017

Copyright © 2015. All Rights Reserved.