Actualités
Prochaine date:
31 AOUT - Echappée Belle

Ultra Mountain National Tour 2018

Restonica Trail

corse

La « Decima », le Restonica Trail organisait sa 10ème édition et pour son parcours le plus long, il invitait les trailers à courir sur le toit de la Corse. De nouveaux records de participation ont été battus avec 236 coureurs au départ de l’Ultra-Trail® di Corsica contre 179 partants en 2017, soit une progression de plus de 30%. Sur l’ensemble des courses, 1365 coureurs étaient inscrits, ce qui avec les 130 marcheurs recensés nous approche des 1500 participants.

Après 2 années particulièrement chaudes, le temps était idéal, ni trop chaud, ni trop froid, même si la nuit était fraîche en altitude. Après un printemps pluvieux, la montagne corse offrait un beau visage vert et fleuri, les pozzines du lac de Ninu étaient bien souples et humides. Ces conditions agréables et la qualité des compétiteurs font que, malgré un parcours encore plus difficile avec la montée au Cintu, le taux d’abandon n’a pas atteint 33% (40% en 2017). Notre vétéran, Jean Ceccaldi du CS Mezzavia est finisher (U tippu l’a fattu !) tout comme Antranic Papazian du CS IBM Marseille, un petit jeunot de 69 printemps.

Jeudi 23h, les jardins de la mairie de Corte sont remplis de monde, la foule se presse tout le long du cours Paoli, et soudain, la troupe colorée se met en route. Dès les premières foulées, Jean-François Hautin prend les commandes, assumant son rôle de favori. Il va virer en tête au 1er PC, 6 minutes devant le pyrénéen Gauthier Legrand et 8 minutes pour le tchèque Jan Neuwirth. Il va accentuer son avance aux PC suivants devant les mêmes. Se dresse alors le terrible mur qui mène au Monte Cintu que notre trio de tête affronte gaillardement. Si pour eux, cela se passe bien, derrière, c’est beaucoup plus difficile.
Martinez 4ème à Calacuccia perd alors plus de 40 minutes, et les deux Julien, Beranger et Germain gèrent mieux cet effort. Dans la descente vers Ballone, coup de théâtre, le favori bute contre un bloc et son quadriceps se tétanise, le contraignant à l’abandon. La voie est libre pour Gauthier Legrand, qui va faire cavalier seul jusqu’à l’arrivée où il va triompher devant Jan Neuwirth et Yoann Morisse. Julien Béranger, le vénacais du Team EDF Corse décroche une fort belle 4ème place.

Chez les filles, Sabrina Cachard prend le départ le plus rapide, légèrement devant la « galinette », Perrine Scheiner qui fait honneur à son dossard n° 1, en tant qu’ancienne vainqueur de l’épreuve. Elle reprend le leadership peu avant Calacuccia et grimpe en tête vers le Monte Cintu qu’elle atteint avec près d’ ¼ d’heure d’avance sur Sabrina Cachard et, déjà plus d’une heure sur Céline Lascours. La néo-zélandaise Keri Devine est à ce moment la 4ème. Les écarts se creusent et, au final, Perrine Scheiner finit 1ère féminine (18ème au général juste à quelques longueurs de Lucas Lhomond pour mieux situer sa performance) avec 4h d’avance sur Sabrina Cachard et un peu plus sur Céline Lascours. Karine Chobelet revient sur la fin et décroche une belle 4ème place.

Quelques paroles de coureurs :
Gauthier Legrand (1er) : Je ne m’attendais pas à cette victoire ! Rajouter la Paglia Orba, pourquoi pas, cela pourrait être sympa.
Jan Neuwirth (2ème) : C’était très agréable, mais je pense que c’est la course la plus difficile que je n’ai jamais faite. C’était sans fin, toujours à monter ou à descendre. Le lever de soleil sur le Monte Cintu était splendide.
Hercule Antonini (abandon) : Finalement je ne regrette pas du tout l'aventure que j'ai vécue, même si cela c'est ponctué par un abandon. Je suis monté sur le Cinto pendant une course, et ça, c'est inoubliable. Merci l'équipe du "Restonica Trail". Longue vie à "L'UltraTrail de Corse"..

Troisième épreuve du challenge UMNT ce week-end : le Grand Raid 6666 s'élancera de Roquebrun samedi 9 juin

Samedi 9 juin, 1300 coureurs (+ 45% par rapport à 2017) s’élanceront sur une des quatre courses de l’événement Grand Raid 6666, 380 ultra trailers sur les 114 km et 7000m+ du Grand Raid, 380 sur les 53 km et 3300m+ de la Saute Mouflons, 350 sur les 27 km et 1100m+ du trail de la Factrice et plus de 200 coureurs sur la petite Roquebrune (11,5 km et 520m+). Au total, une quinzaine de nationalités seront présentes.
Au programme, des sentiers techniques dans un massif de plus en plus apprécié des trailers, le Caroux. Dans son univers rocailleux et sauvage aux pentes très abruptes, les participants se retrouveront véritablement face à eux-mêmes pour surmonter les difficultés et franchir l’arche d’arrivée sur l’esplanade Farret à Roquebrun. Un défi fantastique pour le Grand Raid 6666, et à ne pas négliger pour les autres épreuves.
Deux grands partenaires rejoignent cet exceptionnel weekend de sport nature ; Décathlon qui accompagnent les trailers dans leur pratique exigeante, et la Poste qui participe activement au développement du trail de la Factrice !

Troisième manche du challenge Ultra Mountain National Tour

Après l’Ultra du Pas du Diable en avril et l’Euskal Trail en mai, le Grand Raid 6666 sera le 3e des 9 ultras du challenge UMNT. Cette étape permettra à grand nombre de trailers de marquer des points. Pour rappel, deux épreuves terminées détermineront le classement de chacun. A suivre, l’Ultra di Corsica début juillet, l’Ultra Tour du Beaufortin fin juillet, l’Echappée Belle fin août, l’Infernal Trail des Vosges en septembre, les 100 Miles Sud de France début octobre et le Trail de Bourbon mi-octobre à la Réunion.

Le rendez-vous promet une belle animation en tête de course avec la présence d’un plateau de haut niveau, autant chez les hommes que chez les femmes.

Sur le Grand Raid 6666, du côté des hommes :

  • Renaud Rouanet, 1er 6666 2017, 1er UT4M 160 2017, 1er Challenge UMNT 2016, 2e Echappée Belle 2016
    Cédric Chavet, 2e 6666 2015 et 2016, 10e GRR 2017, 2e Challenge UMNT 2016
    Pascal Massou, 1er 100 Miles Sud de France 2015, 2e Citadelles 2017 (70km)
    Alberto Perez Valero (Espagne), 4e Gran Trail Transgoworld 2016 110km, 3e Les Fonts 2016 (120 km)
    Fabrice d'Aletto, 1er ex aequo 6666 2017, 4e 6666 2016, 1er Challenge UMNT 2017
    Lhoucine Akhdar (Maroc), 6e Ardennes Méga Trail 2015 (96km), 3e Marathon des Sables
    Sébastien Parmentier (Réunion), 2e Trail de Bourbon 2016, 1er TDB 2015, 5e 6666 2017
    Fabrice Fontaine (Réunion), 2e du trail de Bourbon 2017
    Simone Musazzi (Italie), 2e Echappée Belle 2017 (83 km), 1e Ultra Tour Monte Rosa 2016, 11e 6666 2017
    Fabien Gadet, 1er Trail des Bogomiles 2017
    Pascal Gaillard, 6e UPDD 2017 (122 km), 12e 6666 2017
    Xavier Sauvagnac (Martinique), 3e TransMartinique 2017
    Tomas Domazetovic (Monténégro), 6e Virgin Forest trail (165 km, 7575 m+)

Les femmes :

  • Juliette Blanchet, 2e GRR 2016, 4e UTMB 2016
    Janick Delva (Belgique), 1ere Roc de la Lune 2016 (126km),
    Daphné Derouch,1ère 6666 2015
    Cécile Clet, 1ere Maxi Race Chine 2017 (118km), 6e Marathon Mt Blanc 2017 (80km)
    Irina Malejonock, 1ere 6666 2016, 3e Trail de Bourbon 2016
    Laurence Mage, 3e 6666 2015 et 2017
    Maria Semerjian, 4e F Tor 2015
    Anastasia Gkika-Domazetovic (Grèce), 1e Ultra Trail Pelion 2017 (80km), 2e Virgin Forest Trail (108km)
    Véronique Liévin, 4e GRP 120 2016, 3e UTPMA 2016
    Sylviane Dumond, 2e Pas du Diable 2017, 2e UMNT 2017
    Lydia Massalve, 3e 100 Miles SdF 2017

Sur la Saute Mouflon, nous retrouverons notamment : Matthieu Simon, 3e Marathon du Larzac, 5e du 43km du GRP 2017, Grégory Kiéné, 2e TMQ 2017, 3e Marathon St Lary Patou trail 2017, Marion Schilling, 1ère TransVolcano 2017, 12e Trail de Bourbon 2017, Claire Rimbault, 1e Roc de la Lune 2015 et Oana Mihalcea (Roumanie), 5e Gruissan Phoebus Trail, 1e- Larzac Trip Trail 2018, 1e Marato del Montsec.

Yannick Gourdon et Jocelyne Pauly, vainqueurs de L'Euskail Trails 130km, 2ème épreuve UMNT 2018

Yannick Gourdon, a bouclé les 130 km de l’Euskail Trails en 16 heures et 25 minutes, établissant ainsi un nouveau record de l'épreuve. Son dauphin, Jon Aizpuru, termine à peine une minute derrière. Chez les femmes, victoire écrasante de Jocelyne Pauly en 19 heures et 19 minutes.


Scratch hommes
1- Yannick Gourdon 16 :25 :16
2- Jon Aizpuru 16 :26 :53
3- Jérôme Lucas 16 :56 :59

Scratch femmes
1- Jocelyne Pauly 19 :19 :57 (11ème au scratch)
2- Claire DUBES 23 :21 :00
3- Babeth IRIGARAY 25 :19 :00


Tous les résultats : https://euskal.livetrail.net/passages.php?course=ultra&cat=scratch&from=1&to=100

YannickGourdon

Yannnick Gourdon

Jocelyne Pauly

Jocelyne Pauly

Benoit Cori et Nathalie Henriques en tête du challenge UMNT 2018 !

Benoit Cori a bouclé les 120 km et 6500mD+ de l'Ultra du Pas du Diable Trail du Roc de la Lune en 15h04. Il est suivi sur le podium par un autre favori, Fabrice Daletto, vainqueur de l'UMNT 2017, qui termine en 16h18'52. Jerome Nayrat, arrivé troisième, boucle l'Ultra en 16h47'59.
Du côté des femmes, Nathalie Henriques s'impose en 18h57'48. Cecile Clet arrive deuxième en 19h38'03, et Séverine Vandermeulen troisième en 21h05'27.

Benoit Cori

Nathalie

Nathalie Henriques

Rencontre avec Fabrice D'Aletto, vainqueur de l’UMNT 2017

Fabrice D'Aletto, vainqueur de l’UMNT 2017, sera à nouveau sur le challenge cette année. Rencontre avec cet ultra trailer passionné…

Fabrice D'Aletto, 43 ans, professeur de lettres-histoire à Beaucaire, a commencé à courir à l’âge de 34 ans. Essentiellement présent sur des raids multisports pendant 2 ans, il s’est ensuite passionné pour le trail après avoir vu un reportage sur la Diagonale des fous ; « je voulais absolument la faire » nous explique-t-il. Depuis il enchaîne les trails et notamment les ultras du challenge UMNT. « J'aime la nature et la montagne en particulier; mais j'aime aussi la compétition et me surpasser pour atteindre mes limites ». Avec des ultras d’au moins 100km et 6000mD+ aux profils montagnards, le challenge répond sans aucun doute à ce leitmotiv !
En 2018, nous retrouverons Fabrice D'Aletto sur l’Ultra du Pas du Diable (Trail du Roc de la Lune), le Grand Raid 6666 (6666 Occitane), l’Ultra Tour du Beaufortain et L'Echappée Belle. « J'ai sélectionné certains de ces ultras car je ne les ai jamais fait et c'est là tout l'intérêt du challenge : découvrir de nouveaux territoires, vivre de nouvelles expériences... La fin de saison est encore incertaine et dépendra de ma forme ! » ajoute-t-il.
« J'ai beaucoup de bons souvenirs sur l'UMNT. Finir un ultra est déjà un moment fort en émotion mais j'avoue que mes victoires sur la 6666, les 100milessudefrance mais surtout en Corse Restonica Trail (c'était la première sur un ultra) resteront de grands souvenirs. Au-delà de ces victoires, de magnifiques images, des moments de partage, des émotions énormes resteront gravés à jamais dans ma mémoire. »

Lancement du challlenge : Ultra du pas du Diable

1 UPD

L’Ultra du Pas du Diable donnera le coup d’envoi ce samedi 28 avril de la 3ème édition de l’Ultra Mountain National Tour !

L’Ultra du Pas du Diable, épreuve du Trail du Roc de la Lune, partira samedi 28 avril aux aurores du village de St Jean de Bruel (Aveyron). 120km et 6500mD+ de parcours sauvages, techniques et engagés au cœur du Patrimoine Mondial de l’Unesco entre le parc naturel régional des Grands Causses et le parc national des Cévennes.

La course affiche complet. Le niveau s’annonce relevé avec un joli plateau de favoris. Seront notamment sur la ligne de départ, les vainqueurs du challenge UMNT 2017, Céline Barbiero Lascours et Fabrice Daletto, mais aussi Lucie Arnal (vainqueur 2017 du Pas du Diable), Jerome Nayrat (2nd du Pas du Diable en 2015) et Benoit Cori (vainqueur des Templiers 2014 et 2015).

Toutes les infos : http://traildurocdelalune.blogspot.fr/p/ultra-du-pas-du-dia
Suivi live : https://www.timingzone.com/trail-du-roc-de-la-lune-2/

 

1ère Equipe 2018

 logo costoEn direct de la Côte d'Or, le TEAM COSTO nous fait le plaisir d'être la première équipe inscrite sur le challenge UMNT 2018.

Le challenge UMNT démarre le 27 avril avec l’Ultra du Pas du Diable (Aveyron). Sur cette épreuve et lors de votre inscription à une autre course de l’UMNT, il est possible de vous enregistrer en équipe (teams, clubs, groupes d’amis...). 

Comment faire ?
Rendez-vous ici en bas de page sur le formulaire, procédez alors à l’enregistrement du nom de l’équipe dont vous voulez faire partie, en indiquant vos mail, nom et prénom.

Attention : une fois les inscriptions à cette course closes, il ne sera plus possible d’accéder à un enregistrement équipe sur cette épreuve, ceci dans le but d’éviter les « arrangements » d’après course.

Il sera possible à vos coéquipiers de s’inscrire plus tard, sur une autre épreuve. Vous pouvez ainsi décider d’étoffer votre équipe au fil de la saison (jusqu’à 5 personnes maximum), mais attention, chacun devra néanmoins terminer 2 à 3 épreuves pour être classé.

Sebastien Longearet, 1er finisher des finishers

17718435 22128268umnt 2017Si vous ne l’avez pas rencontré sur votre première épreuve du challenge UMNT, alors vous l’aurez forcément croisé sur une autre, car ce qui distingue Sébastien des autres participants, c’est qu’il a bouclé en deux ans les 9 épreuves du challenge, 10 en comptant la Transmartinique qui y figurait en 2016. Friand de défi, il s’était lancé comme objectif de devenir le premier « finisher des finishers » comme sont désignés ceux et celles qui bouclent l’ensemble des ultras, c’est chose faite ! Rencontre avec ce coureur atypique.

Sébastien vit près de Nancy, il est convoyeur de fonds et indépendant en rénovation de bâtiments, en quelque sorte déjà habitué à mener son activité professionnelle sous forme d’ultra ! Gérer des enchaînements fait donc parti de sa vie quotidienne, et c’est en 2014, après 24 ans de football à son actif, qu’il se lance dans la course à pied en nature. La même année, il participe à deux trail espacés de seulement 10 jours, un 86 km qu’il termine 7e, et un 100 miles. Le bonhomme s’étonne et surprend. Pourtant, ses contraintes professionnelles ne lui laissent guère le choix, les créneaux d’entraînements sont très courts, voire inexistants certaines semaines, et rapidement, l’ultra trailer en herbe se rend compte qu’il peut progresser en ne faisant que participer à des compétitions, de weekend en weekend, en augmentant les distances.

Un train d’enfer diront certains, une routine pour ce trailer qui se demande malgré tout si cette forme de préparation tiendra le « chemin » pour ne pas dire la « route » qu’il n’aime pas.

Ca roule en 2015, les ultras s’enchaînent, avec une belle TDS en fin de saison, puis en prenant connaissance de la création du challenge Ultra Mountain National Tour, Sébastien trouve l’occasion rêvée pour enchaîner des épreuves, la réunion d’ultras assez corsés, beaux et très différents, répartis sur l’ensemble du territoire métropolitain et même sur quelques îles, avec en prime, une mention spéciale pour ceux qui les boucleront toutes, un défi taillé pour lui !

UTB 2017 longearet UTC 2017 longearet

« J’étais habitué à enchaîner des courses, mais après deux ans à ce rythme, ce qui commençait à me manquer était la motivation. Là, j’ai pris plaisir à retrouver les copains d’une course à l’autre qui jouaient comme moi le challenge, et j’en ai profité pour voyager là où je ne pensais pas aller un jour ».

Le challenge UMNT a pour but d’inciter au voyage et à la découverte. Variétés des reliefs et paysages, saveurs des plats locaux qu’ont à cœur de faire goûter les organisateurs, rencontres, aperçus culturels, autant d’éléments qui donnent au trail sa dimension extra sportive. Chaque épreuve est unique en son genre, conçue dans un univers végétal et minéral qui lui est propre et qui laisse d’impérissables souvenirs aux coureurs.

longearet« Je me rappelle les grottes de l’Ultra du Pas du Diable et le froid au départ, la limite de la barrière horaire sur les Aventuriers du Bout de Drôme pour franchir le dernier grand col rocheux, la 6666 avec les cailloux du Caroux, ses gorges étonnantes et un ravito surprenant, la montagne de l’Ultra di Corsica avec encore plus de cailloux, son super accueil les coups de fusil pour marquer la fête, le Beaufortin avec ses lacs, les différents terrains et l’ambiance familiale, les 100 miles Sud de France avec la neige au début et la mer au loin, les immenses pierriers de l’Echappée Belle où j’avais du mal à courir, la solitude, sa cloche à l’arrivée, l’Infernale des Vosges qui fait peur car il faut savoir courir longtemps et résister aux multiples bosses, les magnifiques paysages du trail de Bourbon où j’ai quand même moins souffert de la chaleur qu’à la Transmartinique dans les bananeraies. »

Après ces deux années folles, où Sébastien a trouvé le moyen de caser d’autres courses de différents formats, on peut se demander vers quels objectifs il se dirigera en 2018. Il faudra d’abord terminer de manger le jambon aveyronnais gagné à cette occasion, ensuite…
« … ensuite, je pense souffler un peu, participer à deux ou trois épreuves à l’étranger, et garder un pied dans l’UMNT pour retrouver les copains

En attendant que d’autres trailers et traileuses parviennent à réaliser ce tour complet de l’UMNT, les organisateurs vous préparent une belle édition 2018, en vous souhaitant réussite et bonheur sur leurs sentiers.

vosges 2017 longearet

L'Euskaltrail integre L'Ultra Mountain National Tour

2 EuskalTrail

 

L'Euskal Trail intègre le challenge Ultra Mountain National Tour

Course Master pour cette troisième édition du challenge, l'Euskal Trail propose une boucle de 130 km dans les montagnes du Pays Basque sur un parcours enchaînant forêts, lignes de crêtes et pâturages. Un parcours sur des terrains variés, des paysages magnifiques, dans une ambiance chaleureuse et conviviale.

upddeuskal6666restonica logo beaufortainlogo echappeevosges utfr160 grr 2017

Copyright © 2015. All Rights Reserved.