Prochaine date:
6 au 8 Octobre 100 Miles Sud de France

Ultra Mountain National Tour 2017

ACTUALITES

 

pape info

 

PRESSE

 

jaquette 2017

 

 

Connexion

Défi, Dénivelé, Distance , le Trail en 3D

Pour sa 9ème édition, le Restonica Trail, avec une nouvelle course de 15km, U Giru di Tumbonu, a réuni plus de 1150 coureurs de 16 à 77 ans et de 18 nationalités, auxquels il faut rajouter les 150 marcheurs de « l’Andata » organisée avec et au profit des activités de l’Associù Ghjuvan Francescu qui œuvre aux côtés de l’Institut Paoli Calmettes, dans la lutte contre le cancer. Cela nous fait un peu plus de 1300 participants, un record pour une manifestation sportive en Corse.

2016 avait été marquée par la chaleur, 2017 n’a pas été en reste avec des températures qui, en plein après-midi, flirtaient avec les 40°C, sur le chemin du retour, entre le Russulinu et la citadelle de Corte. Ce durcissement des conditions de course a provoqué une hausse des abandons : on est passé de 32 à 39%.

La foule était nombreuse, le jeudi soir, à 23h30, devant les jardins de la mairie de Corte pour encourager les 179 courageux venus affronter les 110km pour 7200m de dénivelé positif de l’Ultra-Trail® di Corsica. Manche Master de l’Ultra Mountain National Tour, elle rassemblait tous les leaders de l’UMNT, mais aussi les meilleurs représentants Corses et des étrangers prestigieux.

Dans la 1ère montée vers Bocca Canaglia, 5 coureurs se détachent : Grégoire Curmer du Team Salomon en profite pour rafler le prix EDF de la montée verticale, il précède Renaud Rouanet , le vainqueur 2016 de l’UMNT, Jean-François Hautin, le vainqueur 2016 du Restonica Trail et Lambert Santelli, vainqueur , lui, en 2015 et Jimmy Pelligrini, l’italien bien connu : quand on vous disait que le plateau était grandiose ! A Bonniacce, après une portion plus roulante, Jimmy Pelligrini et Lambert Santelli prennent 1 minute à Gregoire Curmer, une de plus à Renaud Rouanet et encore une à Jean-François Hautin.

Bocca Crucetta
Lac du Cinto
Bocca Crucetta
G Gurmer
JF Hautin
Paglia Orga

A Calacuccia, au premier tiers de la course, on garde le même trio en tête. Cédric Chavet, Jérôme Lucas et Fabrice d’Aletto profitent de la descente pour recoller. Chez les filles, l’italienne Maria Elisabetta Lastri précède Vanessa Borgomano et une autre italienne Marta Poretti. Voilà que se profile maintenant la terrible montée vers Bocca Crucette, suivie de la non moins terrible redescente vers Ballone. Lambert Santelli choisit ce terrain pour s’envoler, là où tous ses rivaux restent cloués à la pierre. Il compte plus de 20 minutes d’avance sur son second, notre italien est déjà à plus de 30 minutes. L’italienne, Marta Poretti a pris les commandes tandis que Vanessa Borgomano résiste, l’autre italienne Maria Elisabetta Lastri décroche alors que Mapie Le Fouet et Ombeline Blanc, la réunionnaise souffrent. Dans la montée vers Bocca Foggiale, le retour vers le col de Vergio, les positions restent stables, mais les écarts se creusent, l’écart avec le second est maintenant de 40 minutes et avec le 3ème, on dépasse 1 heure ! Fabrice d’Aletto, le vainqueur 2016, jette l’éponge.

Les temps de passage explosent ! On assiste, éberlués, à une performance analogue à celle qu’avait réalisée Guillaume Peretti lors de la 1ère édition de l’Ultra-Trail® di Corsica, sur un parcours différent. Passage à Ninu et ascension de Bocca Alle Porte, l’écart monte à 45 minutes, c’est maintenant Renaud Rouanet le 3ème au général. Chez les filles, le trio de tête est le même, mais, Vanessa Borgomano abandonne et avec le retour de l’espagnole végétarienne Nuria Perez Garcia, on se dirige vers un podium féminin entièrement étranger.

Si la descente vers E Grotelle ne change guère, l’ascension de la dernière difficulté, la remontée vers le plateau d’Alzu, coûte 20 minutes au leader, Jean-François Hautin pointe à la 6ème place après avoir pris le meilleur sur Cédric Chavet. Il faut maintenant rentrer à Corte, dans la chaleur de la vallée du Tavignanu : Gregoire Curmer revient sur Lambert Santelli mais ce dernier garde 7 minutes d’avance (6’56’’ exactement) et l’emporte dans le temps de 16h 47’ 38’’, soit presque 2h30 de moins que l’année précédente ! Renaud Rouanet complète le podium et marque des points précieux pour l’UMNT. Jean-François Hautin « vole » sur le chemin du retour, reprend 2 coureurs pour finir 4ème prenant rang pour les années à venir.

Podium international chez les filles avec les italiennes Marta Poretti et Maria Elisabetta Lastri accompagnées par l’espagnole Nuria Perez Garcia. La réunionnaise Ombeline Blanc précède la Corse Danielle Rossi du team EDF : les îles sont à l’honneur. Nous sommes heureux de mentionner la belle 24ème place (2ème V2 H) d’Etienne Palmesani, coureur aux couleurs du Restonica Trail qui réussit là le défi qui lui tenait le plus à cœur. Et parlons aussi du challenge que s’était lancé Pascal Antoniotti pour la mémoire de son oncle Paul-André qui finit 29ème de l’Ultra-Trail® di Corsica, ce qui, pour lui, n’est pas spécialement une performance, mais qui a été suivi par une 101ème place, le lendemain, au Restonica Trail !

184 coureurs inscrits, 179 au départ et 110 à l’arrivée (61%) : Avec une progression de près de 20% des inscrits, la course s’internationalise avec 30 étrangers (1 sur 6).

Quelques paroles de coureurs :

Lambert Santelli (1er) : L’Ultra Trail, c’est une autre dimension. Jusques là, j’étais plutôt un habitué des 60km.J’ai souffert, mais ce ne m’a pas déplu !

Grégoire Curmer (2ème) : C’est un champ de bataille : cailloux, cailloux, cailloux. Mes chaussures sont défoncées.

Jimmy Pelligrini (6ème) : Volevo ancora ringraziarvi per la gara dura ma bella! Al di là di questo tutto molto bello vi farò sicuramente una buona pubblicità in Italia.

Jeremy Phez (11ème) : un grand merci pour ce Trail magique, 11ème sur l’ultra, j’en ai eu pour mon argent. Le parcours, les bénévoles et la météo : un régal.

 


UMNT 2016 par thjabaqu
 

 

updddrome6666restonica logo beaufortainlogo echappeevosges utfr160 grr 2017


logo 256